L’initiative Pour une eau potable propre


L’initiative «Pour une eau potable propre» exige que les subventions allouées à l’agriculture ne soient octroyées qu’à des méthodes de production qui ne menacent ni la santé ni l’environnement et ne polluent pas l’eau potable. L’article constitutionnel sur l’agriculture doit être modifié de manière correspondante.

L’initiative mentionne quelques-uns des principaux problèmes comme la pollution de l’eau potable par les pesticides de synthèse et les antibiotiques ainsi que les cycles dits ouverts à cause des énormes importations d’aliments concentrés pour les animaux.

Le bio est une solution pour les problèmes en question. Le Bourgeon de Bio Suisse est un label sévèrement contrôlé qui garantit une production et une transformation durables. Par leurs achats, les consommatrices et consommateurs bio favorisent déjà aujourd’hui les buts de l’initiative.

L’initiative poursuit des buts louables qui sont très importants pour Bio Suisse, mais elle se focalise malheureusement sur les agriculteurs qui sont stigmatisés comme seuls responsables des problèmes alors que ni les autres utilisateurs, ni la filière de création de valeur ajoutée ni les consommateurs-trices ne sont appelés à prendre leurs responsabilités. Ceux qui renonceront aux paiements directs pourront polluer l’environnement encore plus qu’aujourd’hui. Et en plus la clause du «fourrage produit dans l’exploitation» serait très limitante pour de nombreuses fermes bio suivant comment elle est appliquée par le Parlement.

 

Initiative Eau propre: Contenus et discussion

L’initiative Eau propre soulève quelques-uns des problèmes majeurs comme le risque de pollution de l’eau potable par des pesticides chimiques de synthèse et des antibiotiques ou encore les cycles ouverts à cause des énormes quantités de concentrés importés. Elle demande que les subventions à l’agriculture ne soient plus que versées aux modes de production qui ne mettent pas en danger la santé et l’environnement et qui ne polluent pas l’eau potable.

 

Assemblé des délégué-es: Non à l’Initiative pour une eau potable propre

Avr 14, 2021

Les productrices et producteurs bio sont actifs aussi bien pour que contre l’Initiative pour une eau potable propre. Après une discussion animée, l’Assemblée des délégués de l’organisation faîtière bio a décidé de recommander de voter non. Les délégués étaient unanimes pour dire que le Bio est de toute façon une bonne solution. Et que le ticket de caisse agit plus vite que le bulletin de vote.

Informations supplémentaires