Que se passerait-il si la Suisse devenait un Pays Bio? Alors, les pesticides ne seraient plus utilisés sur plus de 93 % de la surface agricole utile de Suisse. C’est ce que montre une étude de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL).

Avoir de l’eau potable propre n’est plus une évidence aujourd’hui, car les eaux souterraines comportent de plus en plus de polluants qui proviennent majoritairement de l’agriculture. C’est la conclusion du rapport de l’Observation nationale des eaux souterraines NAQUA. Les fermes bio n’utilisent pas de pesticides chimiques de synthèse. Voilà pourquoi le bio est une solution.