L’utilisation des pesticides sur un alpage à vaches est-elle autorisée? La réponse est oui. Cette réponse devrait en surprendre plus d’un. Dans les régions d’estivage suisses, il est en effet permis d’anéantir avec des herbicides les plantes non désirées. Bio Suisse s’engage pour une interdiction générale des pesticides dans les régions d’estivage.

Les pesticides chimiques de synthèse sont présents dans de nombreux cours d’eau et sols. On les retrouve aussi dans les êtres humains par le biais des aliments. L’agriculture biologique y renonce et mise à la place sur des variétés robustes, une bonne rotation des cultures, la diversité de la nature et de ses auxiliaires ainsi que sur des intrants respectueux de l’environnement.

Que se passerait-il si la Suisse devenait un Pays Bio? Alors, les pesticides ne seraient plus utilisés sur plus de 93 % de la surface agricole utile de Suisse. C’est ce que montre une étude de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL).

On retrouve des pesticides partout, même en-dehors des endroits où ils ont été utilisés. Ils se dispersent très loin soit avec des particules de poussières, soit comme gouttes microscopiques ou

En plus des abeilles mellifères, il y a en Suisse de nombreuses espèces sauvages d’abeilles, de guêpes et de bourdons. Leurs prestations pour l’agriculture et la nature ne pourront jamais être estimées à une valeur suffisamment haute. Tout ce peuple d’insectes utiles est cependant affaibli, mis en déroute ou assassiné par les pesticides. Le bio crée quant à lui des écosystèmes pour tous ces petits auxiliaires – et il renonce à tous les pesticides de synthèse pour ne pas leur nuire.

Avoir de l’eau potable propre n’est plus une évidence aujourd’hui, car les eaux souterraines comportent de plus en plus de polluants qui proviennent majoritairement de l’agriculture. C’est la conclusion du rapport de l’Observation nationale des eaux souterraines NAQUA. Les fermes bio n’utilisent pas de pesticides chimiques de synthèse. Voilà pourquoi le bio est une solution.

Lors de l’Assemblée des délégués de novembre 2019, les délégués ont adopté la résolution “Rendons ensemble le changement possible”. Cette résolution souligne l’engagement des familles paysannes bio en faveur d’une

Les pesticides de synthèse sont présents dans presque tous les cours d’eau. C’est ce que démontre aussi les analyses régulières de l’Institut de recherche sur l’eau Eawag en Suisse. Tôt ou tard, ils finissent dans l’eau potable. L’agriculture biologique renonce aux pesticides de synthèse.