L’état de la biodiversité en Suisse est insatisfaisant. La qualité et la superficie des habitats de valeur diminuent continuellement. Actuellement, ce ne sont pas seulement la moitié des différents habitats indigènes mais aussi la moitié des espèces indigènes inventoriées qui sont en danger ou potentiellement en danger. Les raisons principales du recul de la biodiversité sont le mitage, l’utilisation intensive des sols et des cours d’eau, la propagation de plantes néophytes invasives ainsi que les apports massifs de pesticides et d’azote de l’agriculture.