Que se passerait-il si la Suisse devenait un Pays Bio? Alors, les pesticides ne seraient plus utilisés sur plus de 93 % de la surface agricole utile de Suisse. C’est ce que montre une étude de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL).

L’initiative demande l’élimination des pesticides de synthèse dans la production alimentaire, dans les espaces publics et chez les particuliers avec une période de transition de 10 ans, tout en protégeant l’agriculture suisse par l’application des mêmes règles aux importations.